La France championne du monde de la protection sociale

https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/la-france-championne-du-monde-de-la-protection-sociale

Mettons-nous dans la tête d’un salarié qui chercherait le pays le plus compétitif pour la protection sociale. Il choisirait sans doute la France. Elle arrive en tête de l’Union Européenne, avec le Danemark et l’Espagne. Comparatif européen de ces droits menacés par la crise.

En France, 1/3 du PIB est consacré aux dépenses sociales
En France, 1/3 du PIB est consacré aux dépenses sociales Crédits : Fotolia

Et si pour une fois, on se mettait à la place d’un salarié? Vous remarquerez que l’on se met souvent à la place de l’entreprise (qui paie trop de charges, n’a pas assez de marge pour investir, voudrait licencier plus facilement), mais on ne se met jamais dans la tête d’un salarié qui se dirait:

Du point de vue de la protection sociale, quel est le meilleur pays de l’Union européenne où m’installer?

Et le gagnant est…. la France!

Ne bougez pas! C’est la bonne nouvelle du jour. Oui les dépenses sociales sont plus élevées en France qu’ailleurs, (31% du PIB selon cette étude de l’OCDE), oui les think tank libéraux estiment que c’est trop (lire ici une analyse de l’IFRAP à ce sujet) mais au moins, il y a un résultat, nous sommes sur le podium de l’Union Européenne!

A la lecture d’une étude publiée hier par Glassdoor, une plateforme de recherche d’emploi sur Internet (ici en anglais), la France est avec le Danemark et l’Espagne le pays où la protection sociale est la meilleure. L’étude compile des données officielles: commission européenne, OCDE, Eurostat. En bas de l’échelle on trouve l’Irlande et le Royaume Uni.

Je suis malade _: _Pour la maladie, les Pays Bas sont les plus protecteurs. La durée d’indemnisation peut durer deux ans et atteindre 70% du salaire. Pour comparer, aux Etats-Unis, le congé maladie n’existe pas sauf dans trois Etats, la Californie, le Massachusset et le Connecticut, et dans 16 villes.

Je suis chômeur :Fuyez le Royaume Uni. L’indemnisation ne dure que 6 mois, et surtout, elle ne dépend pas de votre ancien revenu, elle est fixe: 91 euros par semaine, moins de 400 euros par mois. C’est assez radical, et l’on comprend que les chômeurs ne fassent pas de vieux os dans ce pays. Tout le contraire du Danemark, où il est possible de toucher 90% de son ancien revenu pendant deux ans. Belgique et Pays-Bas offrent aussi une bonne protection, ainsi que la France où l’indemnisation du chômage peut (encore) durer deux ans, et remplacer 60 à 75% du salaire brut.

En 2014, la Cour des comptes a rendu un rapport sur l’indemnisation chômage. Le rapport ici. Un résumé avec comparatif européen par le Nouvel Obs, ici.

Je suis une femme j’attends un enfant :Le Royaume Uni peut sembler attractif avec son année entière de congé maternité, mais le salaire n’est remplacé que les 6 premières semaines, ensuite c’est un forfait de 700 euros par mois. En Autriche, au Danemark en Allemagne, en Espagne, en France, et au Pays Bas, le congé est plus court 14 à 16 semaines, mais on touche l’intégralité de son ancien revenu.

Je viens d’être père:Installez-vous en Finlande. Le congé paternité peut aller jusqu’à 45 jours (11 jours en France). Les pères allemands et irlandais n’ont droit à rien.

J’aime les vacances _: _La France, encore, est le meilleur pays avec le Danemark et la Suède. 25 jours de congés payés annuels, et 10 jours fériés. Ailleurs on est plutôt autour de 20 jours de congés payés annuels. L’Espagne est championne des jours fériés. Aux Etats Unis, il y a 10 jours de congés payés, mais la situation diverse selon son entreprise.

 

La France : championne du Monde…

Autant, il existe des palmarès sur l’attractivité des pays pour les entreprises, ou pour le niveau scolaire (classement PISA), pour la protection sociale, il n’y pas de prix, de baromètres ou de classement publié à grand renfort d’articles. C’est donc par déduction logique que l’on peut placer la France en tête. Au sein de l’Union Européenne, la France est sur le podium d’après l’étude Glassdoor, or, l’Union Européenne est le continent le plus avancé pour la protection sociale, selon un récent rapport de l’Organisation Internationale du Travail.

Au niveau mondial, un tiers des salariés ont une assurance chômage (80% en Europe, 38 % en Amérique latine, 21 % au Moyen-Orient, 17 % dans la région de l’Asie et du Pacifique et 8 % en Afrique). 40% des femmes sont couvertes par une prestation obligatoire de maternité. Jusqu’à la crise financière, la dynamique était positive, avec de plus en plus de pays, qui crééaient des régimes de sécurité sociale (Chine, Brésil Vietnam notamment). Malheureusement, comme en Europe, ces pays aussi ont adopté récemment des mesures d’ajustement.

… pour combien de temps?

Le problème, c’est que la crise met à mal l’équilibre budgétaire de cette protection et que les prestations sociales, sont une cible pour réduire la dépense. On le voit en France, où l’assurance chomage a accumulé une dette de 30 milliards d’euros, ce qui va conduire à une rénégociation de cette protection dans les semaines qui viennent. Pourtant rappelle l’OIT, les dépenses sociales avaient d’abord servi d’amortisseur à la crise de 2008, avec succès, et le revirement de 2011, où elles sont devenues des cibles a contribué à l’augmentation de la pauvreté et de l’exclusion qui touche, selon ce rapport, 123 millions de personnes dans l’Union européenne, un quart de la population.

Si une nouvelle crise advient, la protection sociale sera-t-elle vue comme un bouclier? Les Etats en auront-ils la volonté et les moyens? La tendance actuelle laisse présager que NON.