La baisse du cours de l’euro (exposé avril 2015)

La baisse du cours de l’euro (avril 2015)

L’euro est la monnaie actuelle dans la zone euro qui regroupe 19 États.

Le cours de l’euro par rapport aux autres devises, notamment le dollar a baissé depuis plusieurs mois. En effet il est actuellement, en mars 2015 de 1€ pour 1,085$.

  1. Les raisons de la baisse de l’euro

Cette baisse est liée à plusieurs facteurs, qui sont plus ou moins en corrélation. Ils sont présentés ci-dessous.

– Le niveau de l’inflation est proche de 0 pour les grandes puissances de la zone ce qui tend à faire perdre de la valeur à notre monnaie, car une monnaie dont les perspectives sont à la perte de valeur n’intéresse pas les investisseurs. Elle est alors délaissée au profit de monnaies à potentiel plus important.

– Ensuite parce que du fait de la menace déflationniste, la BCE s’est dite, par la voix de son gouverneur M.DRAGHI, prête à tout faire pour éviter la déflation et atteindre ses objectif d’inflation, c’est-à-dire 2% d’inflation annuelle. Ainsi un programme de rachats d’actifs est très probable ce qui inonderait d’autant le marché des liquidités interbancaires, augmentant la masse d’euros en circulation. Ensuite la loi de l’offre et de la demande jouerait son rôle : plus il y a d’euro en circulation, à demande constante, plus sa valeur baisse.

– Enfin, l’inquiétude sur l’avenir de la Grèce à l’intérieur de la zone n’est pas pour rassurer les investisseurs. Une sortie de la Grèce affaiblirait considérablement l’Europe et la zone euro et la crainte des investisseurs les pousse à se délester de la monnaie potentiellement à risque, l’euro, pour aller vers des devises moins risquées.

  1. Les conséquences de la baisse de l’euro

Cette baisse du cours de l’euro a des multiples conséquences sur le pays. Pour les habitants de la zone euro, il y a deux conséquences principales. Tout d’abord, la baisse de l’euro face aux autres devises est favorables à nos exportations (hors zone euro). En effet un bien vendu 100€ équivalait à environ 140$ en avril 2014, bien qu’il valle toujours 100€, cela ne représente plus que 119$ aujourd’hui, soit une baisse d’environ 15%. Nos entreprises exportatrices sont donc plus compétitives sans pour autant avoir changé quoi que ce soit dans leur organisation. De plus, suivant le même mécanisme les biens importés (hors zone euro) sont plus chers ce qui vient diminuer le pouvoir d’achat des ménages en biens importés. En effet un bien qui valait 100$ soit 71,42€ en Avril 2014, vaut aujourd’hui 84,03€. Cette baisse est donc finalement à double tranchant. L’augmentation du prix des biens importés vient par ailleurs augmenter le coût du pétrole importé qui est facturé en dollar US. Il n’est donc pas surprenant que le baril dont le prix a été divisé par deux en quelques mois n’ait fait baisser les prix que d’environ 20% à la pompe. Le taux de change n’en est pas l’unique explication, mais il y contribue de façon importante.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s